Mittwoch, 6. März 2013

Évaluation et Développement Durable






ITIL ®V3 (IT Service Management)
PRINCE2 ® (Projects in Controlled Environments)
Agile Management Innovations
Business Informatics - Diplom-Ingenieur
Informatikmanagement - Mag. rer. soc. oec
Wirtschaftsinformatik - Bakk.rer. soc. oec
Social Science - DEUG










 
Les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) consistent en huit objectifs que les États membres de l’ONU ont convenu d’atteindre d’ici à 2015.



Ces Objectifs  sont contenus dans la déclaration du Millénaire, signée en septembre 2000, au siège des Nations unies à New York.

Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) visent à combattre la faim et la pauvreté, à préserver l’environnement, à améliorer l’accès à l’éducation et à la santé, à promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes, et à mettre en place un partenariat mondial pour le développement.




Ces  8 objectifs sont:
1. Réduire l’extrême pauvreté et la faim
2. Assurer l’éducation primaire pour tous;
3. Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes
4. Réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans
5. Améliorer la santé maternelle
6. Combattre le VIH/SIDA, le Paludisme et d’autres maladies
7. Assurer un environnement durable
8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement



Malheureusement, malgré les efforts des uns et des autres ces Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sont  remis en cause. La crise financière ou économique pèse lourdement sur l'aide publique au développement. Cependant, des efforts se multiplient. De nouvelles organisations de bienfaisance émergent.







Pourtant on risque de ne pas les atteindre. Les derniers coups de projecteur des actualités sur ces Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) mettent en évidence sa fragilité. De vrais progrès sont accomplis. Par exemple, l’accès au traitement contre le VIH dans les pays à faibles ou moyens revenus a été multiplié. De nombreuses innovations dans le secteur du développement durable se multiplient . Des financements innovants se mettent sur place.



Financements&programmes innovants
 Autres mécanismes
Loterie Mondiale ou « loterie humanitaire »
Alliance pour l'avenir des villes
Programme d'alimentation en eau et d'assainissement
Programme d'assistance à la gestion du secteur énergétique
Reconstruire après les guerres et les catastrophes naturelles


En général, les zones rurales constituent la majorité des populations les plus pauvres. La pauvreté recule   globalement dans le monde, mais de manière inégale, selon les régions. Pourtant, á deux ans de l'échéance, les Objectifs du millénaire sont loin d'être atteints.

Ainsi  une approche plus pragmatique de la situation se dessine.  Il s´agit  d´un manque d´accés aux infrastructures sociales, publiques, économiques et culturelles locales, adéquates  pour tous.
Pour comprendre les effets  de ce manque sur les Objectifs du millénaire pour le développement, il nous faut comprendre le quotidien social et public des plus pauvres, et de sortir des expériences du passé  pour redonner un autre sens á ces Objectifs.

Il convient ainsi de mettre sur place, et surtout sur le terrain des engagements, des projets ou des programmes plus adaptés, des actions individuelles, collectives plus adaptées et des décisions plus adaptées   etc.

 
 

Quelques difficultés quotidiennes que traversent les plus pauvres….
Domaine
Difficultés quotidiennes
Alimentation
Mauvaise ration alimentaire, dénutrition, problème de ressources vivrières
difficultés d'accès aux soins de santé, au logement, à un approvisionnement en eau potable, à l'hygiène et au combustible, naissances précoces, faim chronique, réserves alimentaires maigres,
prix de la nourriture élevés, apport énergétique plus élevé, capacités et les moyens de mortalité infantile  très  élevé, maladies répandues, familles pauvres, insécurité alimentaire, pauvreté permanente
Santé
Capacités et les moyens élevés de mortalité due à des maladies telles que la dénutrition, paludisme, des infections, tuberculose, pneumonie, méningite, hépatite et diarrhée etc. Capacités et les moyens de mortalité élevée provoquée par des maladies courantes chez les enfants, situation sanitaire dégradante, population pauvre est loin d'avoir accès au bien-être social et public, manque d'hygiène , pas d´accès au centre de santé à cause de faible niveau de revenu, des centres de santé manquent de personnel qualifié et d'équipement adéquat, villages sans dispensaires, accomplissement de longs trajets pour se faire soigner.
Education
Manque d'instruction, pas d´accès à l'école, faible capacité d'accueil des écoles, école, même gratuite, est inabordable pour certaines familles et  certains parents, des familles se heurtent au problème que pose l'achat des uniformes, des livres de classe et autres fournitures, analphabétisme quasiment général, Chefs de famille  ne savent ni lire ni écrire, école rudimentaire, dépourvue de tout matériel et incapable de faire face au besoin de la population
Routes
Routes bitumées sont encore rares, ainsi que les chemins de fer, des voies argileuses, sablonneuses, soumises aux caprices des saisons, les routes en terre battue ou en latérite sont souvent un casse-tête, inexistence de nombreux ponts, routes bitumées se dégradent rapidement, difficultés d´accès aux infrastructures socio publiques
Eau
Difficultés d’accès à l’eau potable et des problèmes de salubrité publique.

 

 

La prise de conscience des problèmes sociaux à l’échelle planétaire, chômages grandissants violences politiques, insécurité sociale, corruptions, réchauffement climatique va surtout conduire aux initiatives politiques du développement, de protection et de gestion durable des ressources, et surtout au développement des infrastructures économiques, sociales, publiques et culturelles entraînant un changement en profondeur dans le vécu quotidien et social des plus pauvres.

Néanmoins, les solutions politiques, économiques, culturelles, sociales et techniques préconisées montrent leurs limites. Ces solutions ne sont pas appliquées partout à la même échelle.

Dans le secteur des infrastructures économiques, sociales, publiques et culturelles, on constate un écart grandissant entre les pays développés et les pays en développement. Cet écart laisse á croire qu’une partie du monde accorde un moindre intérêt à la question d´accès  pour tous aux infrastructures sociales, économiques, publiques et culturels qui sont les socles de tout développement durable d´un pays  et d´un continent. 

Au sud, en particulier, les investissements dans le développement des infrastructures sociales, économiques, publiques et culturelles se retrouvent souvent au milieu d’intérêts divergents tendant à opposer développement et bien-être social. On assiste souvent á un blocage du progrès social, de l’épanouissement et du bien-être des plus pauvres....
 






Les Objectifs du millénaire pour le développement ne semblent plus porter l’espoir du bien-être social, car le mythe du progrès social paraît caduc aux plus optimistes, quand les faits viennent contredire les déclarations de bonnes intentions. Ainsi les repères du bien-être pour tous disparaissent.

Cette situation  donne  une vision que les plus pauvres sont  presque exclus des programmes et projets de développement durable,  et  sont surtout quotidiennement livrés á leur propre destin.

Des investissement se voulant plus vertueux en infrastructures socio culturelles et  le transfer de ses connaissances  se positionnent comme des solutions plus efficaces pour mieux répondre aux grands enjeux et obstacles des  Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

«Les investissements requis pour développer et moderniser l'infrastructure des pays en développement sont énormes. Le secteur public ne peut pas à lui seul les financer. Il faut pour cela faire appel à des capitaux privés, mais aussi inscrire l'affectation de ces ressources par l'État dans un cadre politique et réglementaire solide. Les pouvoirs publics ne pourront y parvenir qu'en définissant les mesures et les règlements qui conviennent. La mise en place de partenariats entre les secteurs privé et public peut faire avancer le processus et stimuler l'esprit d'entreprise»  déclara Nemat Shafik, Vice-président Développement du secteur privé et infrastructure de la Banque mondiale.


Et Benjamin Steck, directeur du Centre interdisciplinaire de recherche sur les mobilités (CIRTAI) au Havre rappella que «Tant que l’Afrique subsaharienne ne disposera pas d’un réseau de transport digne de ce nom, il est presque inutile de parler de développement».



L’incertitude vient de la mise à mal et des difficultés de compréhension des valeurs d´accés aux infrastructures sociales, publiques, économiques et culturelles adéquates pour tous,  et aussi de la complexité croissante des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) dans laquelle nous sommes enserrés. Surtout  des investissements pour l´accés pour tous aux infrastructures sociales, économiques, publiques et culturelles  adéquates semblent être écartés.

Contrairement à toute attente, la négligence du développement des infrastructures sociales, économiques et culturelles dans les zones rurales comme urbaines  comme moteurs des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) rend de plus en plus ses attentes plus compliquées.

En étudiant les problèmes auxquels les Objectifs du millénaire pour le développement – sont confrontés, l´évaluation agile accorde  la priorité aux infrastructures économiques, politiques, sociales, publiques, culturelles et environnementales  essentielles qui favorisent l’emploi, le progrès social et qui déterminent une croissance économique durable.

Plus précisément, l´évaluation agile accorde la priorité aux infrastructures économiques, politiques, sociales, publiques, culturelles et environnementales dans les secteurs du transport, du traitement des eaux et des eaux usées, de l’élimination de déchets solides et du réaménagement des sites industrielles, des routes principales du réseau routier urbain et rural pour parvenir rapidement aux Objectifs du millénaire pour le développement.



 
Quelques catégories d'infrastructure de base dans lesquelles il faut investir pour parvenir rapidement aux Objectifs du millénaire pour le développement…
Eaux et agriculture
Systèmes de traitement de l'eau potable, distribution de l'eau potable,  construction des pompes á eaux potables dans les zones rurales, irrigation des champs et les engrais, modernisation  des pratiques  agricoles, meilleur accès au crédit agricoles, développement des technologies agricoles etc..
Eaux usées
Réseaux de collecte des eaux usées, installations et systèmes de traitement des eaux usées, séparation d'égouts unitaires, contrôle de trop-plein d'égout, collecte des eaux pluviales, traitement des eaux pluviales,
Transport
Réseaux de transport urbain,  réseaux de transport rural, rail, autobus, autobus, autorail, traversiers, véhicules de transport adapté, la gestion de parc de véhicules, la signalisation prioritaire pour le transport en commun, les systèmes d'information en temps réel dans les gares et aux arrêts, voies d'évitement, voies réservées aux autobus, voies pour tourner.
Routes
construction des  autoroutes, voies pour tourner, voies réservées aux camions, sauts de moutons, échangeurs, carrefours giratoires, haltes
routières, installations d'autoroute et de pont, transports et  sécurité routière,
améliorations liées à la sécurité, transport intelligent etc.
Énergie
transmission et distribution d'énergie propre, infrastructure pour l'hydrogène,  production, distribution et entreposage, central de ravitaillement pour véhicules et autres usages (gaz, pétrole, diesel etc.), système énergétique collectif, énergie éolienne, énergie solaire, amélioration de rendement énergétique dans les édifices municipaux etc.
Déchets
Détournement des déchets, recyclage, fabrication de compost, digestion anaérobie, élimination des déchets, traitements thermiques incluant la gazéification.
Captage du gaz d'enfouissement.
Assainissement et réaménagement
Aménagement des sites municipaux de décharge, construction d'infrastructures publiques, parcs publics municipaux et de logements sociaux
Connectivité
Réseau de hautes performances, point de connexion au réseau.
Distribution locale, capacité de transmission par satellite, distribution dans les zones rurales.
Culture
Musées, centre d´épanouissement, centre d´apprentissage et de formation,  centre d’échange de connaissances, centre social, réservation de sites patrimoniaux, bibliothèques et services d'archives à la charge de l'administration, équipements collectifs voués à la création, la production, la présentation et la diffusion des arts, infrastructure à l'appui de la création de secteur culturel dans un centre rural.
Catastrophes
Réorientation, modification, amélioration ou réinstallation de l'infrastructure publique, construction, adaptation ou renforcement des structures dans le but d'empêcher, de prévenir et d'atténuer les dommages matériels causés par les désastres naturels et les effets du changement climatique
Pistes rurales
Amélioration et réfection du réseau routier dans les zones rurales, transport rural,  structures d'échangeurs, ponts, tunnels, intersections et carrefours giratoires, trottoirs, les voies réservées aux bicyclettes, les pistes cyclables, les sentiers ruraux, pédestres et à usage multiple
Chemins de fer
Construction de chemin ferroviaire, gare,  entretien régulier des voies ferrées, voyages sécuritaires, Construction, restauration et modernisation des voies ferrées et des structures existantes, construction, développement ou modernisation des installations dans le but d'améliorer l'échange de marchandises entre les modes de transport, Mise en place des services technologiques et achat d'équipement pour améliorer l'échange de marchandises entre les modes de transport
Transport maritime
Construction, développement ou modernisation des installations des terminaux portuaires ou de transbordement, équipements immobilisés pour le chargement et le déchargement requis au développement du transport maritime, Technologie et équipement nécessaires à l'amélioration des zones entre les modes de transport maritime, ferroviaire et routier, incluant les systèmes de transport
Aéroports
Développement, amélioration, restauration de l'infrastructure aéronautique ou non aéronautique, matériel de sécurité pour les pistes, les voies de circulation, les aires de circulation, les hangars, le balisage lumineux, l'équipement d'aide à la navigation aérienne, les abris pour l'entretien, l'équipement lourd côté piste et les bâtiments connexes, aérogare et ville, les ports intérieurs, les aires de stationnement, le  matériel lié aux activités commerciales et industrielles.
Tourisme
attractions rurales et urbaines, centres de congrès, installations de type salles d'exposition,  fêtes traditionnelles, sport traditionnels


Conclusion


La création des emplois, les aides sociales, les aides au développement, les réformes institutionnelle,  la promotion de la démocratie, le renforcement des capacités, la multiplication des innovations, la promotion de l´égalité entre les hommes et les femmes, la mise en place  des programmes en appui au pilotage etc. ne garantissent pas absolument les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) aussi longtemps que l´accés pour tous aux infrastructures sociales, économiques, publiques, et culturelles  de base ne fait pas parti des activités primaires de chaque Objectif du millénaire pour le développement (OMD).

Mettre un accent particulier sur le quotidien privé, social et public des plus pauvres serait un grand atout pour comprendre,  intégrer le développement,  l´accés pour tous  aux infrastructures sociales, économiques et culturelles au sein du mécanisme des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), « poumon » de toutes décisions et opérations des programmes et projets de développement durable.

Outre, l’évaluation agile á pour but de viser, de réduire les inégalités en infrastructures socio culturelles entre le Nord et le Sud et de cibler des actions  et des engagements pour l´accès aux  infrastructures économiques, politiques, culturelles, sociales et publiques de base aux populations les plus démunies.

Mettre  en place un  Portfeuille  «Millennium Infrastructures Challenge  Programme»  au sein du mécanisme des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) dans le but de promouvoir des investissements et des transferts de connaissances  pour  l´accès aux infrastructures économiques, politiques, culturelles, sociales et publiques de base  pour tous, et surtout  aux populations les plus démunies va accélérer les Objectifs du millénaire pour le développement.

Pour réussir  ce portfeuille il faut mobiliser toutes les forces d´aide au développement (gouvernement, communauté, organisation, ONG,  public, privé, université etc.).  Dans la vie, il n'y a pas des solutions. Il n'y a que des forces en marche: il faut les créer et les solutions suivent..., déclara Antoine de Saint-Exupéry,  Vol de Nuit.

Certainement, aucune société ne peut se développer durablement sans accès aux infrastructures économiques, sociales, publiques et culturelles adéquates qui affectent et cautionnent le vécu quotidien et social de ses citoyens.


Références
Auteur, Amouzou Bedi, contact sur linkedin. Je vais essayer de mettre à jour réguliérement ce document si besoin arrive. Si vous avez besoin d´une explication, ou si vous avez une suggestion concernant cet article, pardon, n'hésitez pas de me contacter. Je vous remercie.
Photos: FREE-KA-MOVE, l'Afrique en mouvement.

Keine Kommentare:

Kommentar veröffentlichen